Bien-être

13 Signes Avant-coureurs de Tumeurs au Cerveau à ne pas ignorer

De nos jours, il est courant de s’effrayer avec de simples symptômes en pensant qu’ils sont causés par une maladie mortelle, surtout si vous regardez sur Internet. Les gens ont tendance à trop penser aux maladies ou à ne pas y penser du tout. N’importe qui peut prendre les irrégularités visibles comme une grosse affaire, ce qui nous pousse à nous précipiter chez le médecin et à demander des réponses à ces petits changements dans le corps.

Mais parfois, de petits changements en apparence sont vraiment importants. Les personnes atteintes d’un cancer peuvent avoir le sentiment de ne pas savoir ce qui se passe dans leur corps. S’il est si difficile de déchiffrer le fonctionnement du cerveau, imaginez que vous essayez de remarquer une tumeurs au cerveau sans la voir. Bien sûr, il n’est pas impossible de détecter les signes et les symptômes d’une tumeur au cerveau, et nous allons vous expliquer ici certains signes courants que vous pouvez avoir. Nous vous recommandons vivement de passer une visite médicale si vous trouvez dans cette liste quelque chose de dérangeant à votre sujet. Cependant, ne paniquez pas tout de suite. Vos symptômes peuvent avoir une autre explication, et seul votre médecin pourra vous dire

Cet article vous aidera à comprendre et à en savoir plus sur la façon dont le corps réagit en cas de tumeur au cerveau. Si vous présentez certains des signes suivants, il est important de ne pas vous alarmer, en cas de doute, consultez votre médecin traitant.

Fatigue et somnolence

1 1

Dans les cas normaux, la fatigue peut être soulagée par un repos nocturne approprié, mais en cas de tumeur cérébrale, cela ne suffit pas. La tumeur donnera au corps une impression de faiblesse et de fatigue, même si vous devez être plein d’énergie grâce à une bonne nuit de sommeil. De petites tâches peuvent vous donner l’impression d’être épuisé ; cela peut être juste après le réveil et la préparation de la journée. Cette fatigue constante peut affecter votre environnement de travail et votre vie sociale, tout comme vos émotions. L’intensité de la fatigue peut s’aggraver de temps en temps.

Maux de tête

a7

Ce symptôme particulier est l’un des plus courants, mais on le retrouve également dans de nombreux autres problèmes de santé. Les douleurs récurrentes associées à d’autres symptômes de cette liste doivent être vérifiées en cas de doute. Les maux de tête légers sont généralement faciles à calmer, et leur source doit être identifiable. Ceux qui sont dus à des tumeurs cérébrales sont souvent très intenses et différents des maux de tête normaux. Ils apparaissent peu après le réveil, et les analgésiques ou les médicaments courants ne font pratiquement rien contre eux. Elles peuvent être intensifiées par la toux, les cris ou une activité physique intense. Les maux de tête peuvent varier en fonction de la zone où se trouve la tumeur.

Difficultés de mémoire

3 1

Les problèmes de mémoire soudains, tels que les difficultés à retenir, à se rappeler et à conserver des informations, sont gênants pour tout le monde. Devoir prendre son temps pour se souvenir d’une situation ou ne pas se souvenir du tout de quelque chose qui s’est passé peut nous rendre frustrés. Les tumeurs cérébrales peuvent affecter la mémoire et donner une endurance différente de celle d’un cerveau sain. Les lobes frontal et temporal sont les responsables de la mémoire. Si l’une de ces zones est touchée par une tumeur, nous pouvons avoir comme résultat n’importe lequel de ces problèmes de mémoire. Il existe différents cas de personnes qui ont souffert d’amnésie avant que la tumeur ne soit détectée.

Problèmes de communication

4 1

Comme pour les problèmes de mémoire, les lobes frontaux et temporaux sont responsables de la parole. Cela signifie que l’emplacement de la tumeur peut également affecter vos capacités d’élocution. De nombreuses difficultés de communication peuvent survenir en raison de l’emplacement d’une tumeur, et la dysphasie est la plus courante. Les problèmes de compréhension et d’expression du langage peuvent être gênants et ne sont pas nécessairement liés à une perte des fonctions cognitives ou de l’intellect. Il est possible d’avoir des difficultés à articuler les mots, de souffrir de problèmes avec les muscles impliqués dans le processus de communication et les cordes vocales qui interfèrent avec la parole normale.

Faiblesse musculaire

5 1

Il existe une zone du cerveau appelée gyrus précentral au niveau du lobe frontal. Lorsqu’une tumeur affecte cette zone, il est très fréquent de constater une faiblesse musculaire ou une paralysie sur une certaine partie du corps. Les causes de la paralysie musculaire sont multiples et certaines d’entre elles peuvent être traitées. C’est un signe inquiétant qui doit être évalué par votre médecin. À mesure que la tumeur s’étend, la zone affectée par la faiblesse ou la paralysie musculaire s’étend également.

Problèmes visuels

type 2 diabetes is1

Elles peuvent être particulièrement inquiétantes, mais passent parfois inaperçues. Certains patients subissent une perte totale de la vision, tandis que d’autres ne présentent qu’une perte partielle. Cela dépend de la taille et de la profondeur de la zone affectée et les dommages peuvent ne pas être visibles au début. Les dommages peuvent varier en fonction de l’emplacement de la tumeur et de sa croissance. Certains des changements dans la vision peuvent être une vision floue, une perte soudaine ou un grisonnement hors du champ visuel après s’être brusquement levé.

Œdème papillaire

C’est quelque chose que seul un médecin remarquerait, et qui est souvent associé à des problèmes visuels également. L’oedème papillaire est un œdème ou un gonflement de la papille optique, et il montre une altération de la pression intracrânienne. C’est un signe pertinent dans les tumeurs pédiatriques, et il ne serait détecté qu’avec des outils d’examen utilisés par un médecin qualifié.

Problèmes de perception de l’odorat

Un autre symptôme des tumeurs cérébrales est une difficulté à percevoir l’odeur. C’est ce qu’on appelle l’anosmie, et elle est fréquente dans les tumeurs situées dans le lobe frontal parce que dans cette région du cerveau nous avons le bulbe olfactif. Elle est généralement liée aux changements de personnalité et aux autres symptômes de cette liste.

Perte d’équilibre

9 1

La motricité, le contrôle des mouvements et l’équilibre sont contrôlés par le cervelet. Lorsque les tumeurs sont situées dans cette zone, il est possible que la régulation des mouvements du corps soit difficile. La coordination et l’équilibre du corps peuvent être affectés, et des tâches simples comme marcher, écrire, couper du papier ou toute action nécessitant de la précision deviennent une épreuve. Les difficultés à utiliser correctement les capacités motrices peuvent entraîner des chutes fréquentes et de la frustration.

Changements de personnalité

Les personnes atteintes de tumeurs cérébrales au niveau du lobe frontal sont susceptibles de présenter des changements de personnalité car cette partie du cerveau contrôle le comportement et la moralité. Les émotions que nous percevons et les décisions de ce qui est bon ou non proviennent de cette partie du cerveau. La tumeur peut affecter cette perception, faisant que l’individu a de fortes sautes d’humeur, devient anxieux, dépressif, irritable ou agressif. Elle peut même rendre la personne incapable de se retenir, ce qui l’amène à avoir des comportements qui peuvent être socialement inacceptables et qu’elle n’aurait pas eu normalement. Elle peut également entraîner chez les personnes concernées l’incapacité d’identifier les émotions des autres et d’elles-mêmes.

Problèmes cognitifs

Comme beaucoup d’autres difficultés, des problèmes cognitifs peuvent se développer chez les patients atteints de tumeurs cérébrales. Cela pourrait affecter leur qualité de vie et leurs capacités de communication. Parmi les problèmes cognitifs, on peut citer une pensée plus lente, une distraction facile, une difficulté à se concentrer sur les tâches, la perte du fil des conversations, un apprentissage lent et une réaction lente à certains stimuli. Il est très peu probable que tous les problèmes cognitifs énumérés se présentent en même temps, et la plupart des gens les vivent différemment. Toutefois, si vous en trouvez dans votre cas et que vous vous inquiétez de la nature soudaine de vos changements cognitifs, parlez-en à votre médecin.

Sécrétion des seins

La libération du lait maternel est stimulée par une hormone appelée prolactine. Elle est synthétisée et libérée dans le cerveau, et peut être produite par une tumeur appelée prolactinome. Cette tumeur se développe dans l’hypophyse, située au niveau de la selle turcique, et elle est souvent associée à des problèmes visuels également.

Saisies

Il existe une grande variété de crises, et celles que les gens connaissent généralement consistent en des mouvements brusques avec perte de conscience. Cependant, il existe de petites crises au cours desquelles les personnes restent fixes et immobiles pendant une longue période. Si vous commencez soudainement à avoir des crises, vous devez aller chez le médecin pour voir ce qui se passe.

Notez que certains de ces symptômes peuvent se retrouver dans d’autres maladies, et qu’aucun d’entre eux n’indique à lui seul que vous avez une tumeur au cerveau. Prenez également en considération le fait qu’il existe de nombreux types de tumeurs, et que toutes ne sont pas malignes. Restez donc calme, parlez à votre médecin et faites tous les tests de dépistage qu’il juge appropriés à votre cas. Ne retardez pas votre diagnostic si vous trouvez quelque chose de dérangeant dans le fonctionnement de votre corps, dans vos mouvements ou dans votre perception des choses. Que vous ayez ou non une tumeur cérébrale, ces symptômes doivent être pris au sérieux.

Merci d’avoir lu, n’oubliez pas de partager cet article avec vos amis

Laissez un commentaire